Blog du guide de généalogie

Un peu de nouvelles archives disponibles

Avez-vous suivi les mises à jour des archives en ligne au cours du mois de novembre ? 

Lire la suite...

Les arbres en ligne, facile mais risqué ?

De nombreux sites de généalogie proposent des arbres en ligne. Lorsque l'on commence la généalogie, tout paraît facile grâce à ces sites, et les recherches y sont rapides. Il suffit de recopier ce qu’on consulte pour voir les branches de son arbre pousser dans toutes les directions. Le problème, c'est qu’une fois passée la récolte facile sur ces arbres, on ne sait pas continuer, ni comment vérifier les informations…
 

Lire la suite...

Les inventions et leurs archives

Le génie de l'homme le pousse à sans cesse chercher comment améliorer le monde qui l'entoure et son quotidien. Certaines techniques et certains procédés encore utilisés de nos jours sont utilisés depuis des milliers d'années. Pensons par exemple à la soudure : la plus ancienne soudure que l'on possède aujourd’hui date d'entre 3300 et 3100 av. Jésus-Christ. Elle représente un petit chien en bronze qui pouvait être porté en pendentif. 


 

Lire la suite...

Les objets de famille

Faire de la généalogie, c'est bien plus que chercher uniquement les noms et dates de vie de ses ancêtres, en remontant le plus loin possible dans le temps. 
C'est également se souvenir de ses ancêtres, essayer de comprendre leur mode de vie pour mieux se rendre compte des réalités de leur vie. 
Et quelle chance lorsque l'on possède des objets qui leur ont appartenu, qui nous permettent d'imaginer leur vie de façon encore plus concrète, et de penser à eux à chaque fois que l’on manipule ces objets.


 

Lire la suite...

Foule de nouveautés au mois d'octobre

Le mois qui vient de s'écouler a été propice à la mise en ligne de nouvelles archives.

Lire la suite...

Le Challenge AZ, écrire sur la vie de ses ancêtres

Le Challenge AZ

En ce premier novembre commence la neuvième édition du Challenge AZ, lancé en 2013 par la généalogiste Sophie Boudarel et maintenant repris par l'association Geneatech.
Ce défi d'écriture un peu fou consiste à écrire tous les jours sauf le dimanche un article sur sa généalogie. Cela fait donc 26 jours, comme le nombre de lettres dans l'alphabet, qui sert donc de fil conducteur à ce défi. 


 

Lire la suite...

Numéroter ses ancêtres, quelle drôle d’idée

Pourquoi numéroter ? 

Dès que l'on commence à faire de plus en plus de généalogie, le nombre de générations, et celui des ancêtres, augmentent à une vitesse folle, et voilà que vous atteignez la dixième génération, et que vous comptez plusieurs centaines, voire plusieurs milliers de personnes dans votre arbre. 
Pour se repérer plus aisément au milieu de tout ce monde, les généalogistes ont l'habitude de numéroter les fiches des personnes dans leur arbre.
Plusieurs systèmes existent : certains ne prennent en compte que les ancêtres de la personne au point de départ de l'arbre, tandis que d'autres comptabilisent uniquement les descendants d'une personne. 


 

Lire la suite...

Déchiffrer les écritures anciennes, la paléographie

Quelques bases 

Certains actes que les généalogistes consultent sont suffisamment bien écrits, et l'on peut les lire du premier coup sans se tromper. D'autres demandent au contraire plus de temps pour nous révéler ce qu'ils contiennent. Lorsque l'on se trouve face à un tel acte sur l'écran de son ordinateur, il ne faut pas hésiter à grossir le texte pour mieux différencier les différentes lettres. La plupart des sites d'archives ont intégrés un zoom puissant dans leur outil de visualisation des actes, qui permet de grossir l'image de l'acte.


 

Lire la suite...

Histoire des noms de famille

Origines

Le nom de famille tel qu'on le connaît aujourd'hui est apparu, pour ce qui concerne la France et les pays voisins, au cours du Moyen-Âge. A l'origine, les gens n'avaient qu'un prénom, auquel on ajoutait un surnom qui était propre à la personne. 
C'est d'abord dans la noblesse que la tradition de la tradition de la transmission du nom par filiation s'est mise en place, dès les XIème et XIIème siècles. Cette pratique s'est ensuite développée dans les classes populaires de la société vers les XIVème et XVème siècles, lorsque l’augmentation de la population était telle que l'identification par le sobriquet ne suffisait plus pour distinguer une personne d'une autre.

 

Lire la suite...

Des nouveaux sites internet à foison !

La rentrée a vu fleurir les nouveaux sites internet des services d'archives.

Lire la suite...

Calendrier grégorien, calendrier julien, calendrier républicain, quesaco ?

S’il a des ancêtres qui ont vécu en France entre 1792 et 1806, le généalogiste a forcément croisé dans ses recherches des actes d’état-civil dont les dates suivent le calendrier républicain. Pendant une quinzaine d'années, les mois n’avaient plus le même nom, commençaient à une date différente, et le premier de l’an était en septembre.
Et s’il n’y a pas eu depuis en France de modification du calendrier, on en compte tout de même une demi-douzaine en 2000 ans.

 

Lire la suite...

Les archives départementales et la fin de Flash

Adobe Flash Player était un système informatique permettant, entre autres utilisations, de consulter en ligne des lots d’images, comme les registres numérisés par les différents services d’archives.

Lire la suite...

A la découverte du patrimoine local !


Le week-end prochain, ce sont les Journées du Patrimoine, l’occasion de découvrir ou de redécouvrir les trésors de votre région. Il y en a pour tous les goûts, de tous les styles et dans tous les domaines, et vous trouverez sans doute le but de la sortie du week-end.
 

Lire la suite...

Le point sur les nouveautés en ligne

Le mois d'août n'est pas propice à la mise en ligne de nouveaux fonds d'archives numérisées, et seules les archives nationales ont mis en ligne les registres des contrats de mariage des commerçants parisiens.

 

 

Lire la suite...

Journée mondiale des blogs

Aujourd'hui, les blogs sont à l'honneur, des milliers d'écrivain amateurs partagent gratuitement leurs réflections, leurs expériences et leurs bons mots....

Voici une petite sélection pour vous lancer si vous ne connaissez pas encore cette belle source d'informations : 

Lire la suite...

Petit rappel sur l’état-civil

Brefs éléments d’histoire

En France, l'État-Civil laïcisé a été institué par l’Assemblée Nationale Constituante, dans un décret paru le 20 septembre 1792, veille de sa dissolution. Il y est établi que ce sont désormais des officiers publics qui seront chargés de tenir les registres où l’on inscrira les noms des citoyens nés, mariés et décédés dans chaque commune. Cette tâche était auparavant tenue par les clercs de chaque religion, prêtres catholiques en grande majorité, pasteurs protestants et rabbins juifs dans une moindre mesure. 
Aujourd’hui encore, des actes d'Etat-Civil sont établis quotidiennement par les officiers d'État-Civil, dans toutes les mairies de France. 
Les actes d’archives, quelle que soit l’époque à laquelle ils ont été établis, restent la principale source pour faire sa généalogie, et particulièrement sa généalogie ascendante, de façon fiable : ce sont en effet des preuves juridiques utilisées pour constituer la filiation d’une personne. 

Lire la suite...

Le cadastre en généalogie

Histoire du cadastre

C’est en 1807 que Napoléon promulgue une loi imposant la réalisation d’un plan cadastral parcellaire pour toutes les communes de ce qui est alors l’Empire français. Il faut attendre toutefois plus de 40 ans pour qu’en 1848 toute la France soit cadastrée (à l’exception de l’Ile de Sein et de l'Île de Molène, exemptées d'impôt foncier par Louis XIV en raison des conditions climatiques).
On dispose alors d’un plan de toutes les parcelles de France, premier outil juridique et fiscal, permettant d’imposer équitablement les citoyens aux contributions foncières.
Au fur et à mesure, il ne colle plus exactement à la réalité des parcelles. Il est donc rénové au cours du XXème siècle.
Les collections anciennes, du cadastre, et parfois également celles du cadastre rénové, sont conservées par les archives départementales.


 

Lire la suite...

Le vocabulaire généalogique

En généalogie, comme dans beaucoup d'autres domaines, il y a un vocabulaire spécifique, des mots qui ne sont utilisés que dans ce domaine, ou qui ont une signification particulière dans ce contexte. 
À cela s'ajoute un grand nombre d'abréviations aussi bien à l'écrit qu'à l'oral.

Lire la suite...

Faire une pause

Profiter du présent et de ses proches 

L'été et les vacances sont l'occasion de voir ses proches, de profiter de la famille que l'on n'a pas beaucoup pu voir cette année. Pour cela il faut peut-être mettre de côté ses loisirs et consacrer moins de temps à la généalogie. Et si on faisait une pause ? Après tout, il ne s'agit que d'un loisir et vous n'avez aucune date butoir pour terminer vos travaux. Vous pouvez donc très simplement laisser de côté vos recherches pendant quelques temps pour mieux profiter de l'instant présent et de votre famille présente avec vous plutôt que celle que vous retrouvez dans les registres anciens.


 

Lire la suite...

Mise à jour des archives en ligne

Récapitulatif des fonds d'archives mis en ligne en juillet par les différents services d'archives

Lire la suite...

- page 1 de 29