lundi 30 août 2021

Petit rappel sur l’état-civil

Brefs éléments d’histoire

En France, l'État-Civil laïcisé a été institué par l’Assemblée Nationale Constituante, dans un décret paru le 20 septembre 1792, veille de sa dissolution. Il y est établi que ce sont désormais des officiers publics qui seront chargés de tenir les registres où l’on inscrira les noms des citoyens nés, mariés et décédés dans chaque commune. Cette tâche était auparavant tenue par les clercs de chaque religion, prêtres catholiques en grande majorité, pasteurs protestants et rabbins juifs dans une moindre mesure. 
Aujourd’hui encore, des actes d'Etat-Civil sont établis quotidiennement par les officiers d'État-Civil, dans toutes les mairies de France. 
Les actes d’archives, quelle que soit l’époque à laquelle ils ont été établis, restent la principale source pour faire sa généalogie, et particulièrement sa généalogie ascendante, de façon fiable : ce sont en effet des preuves juridiques utilisées pour constituer la filiation d’une personne. 

Lire la suite...

lundi 16 août 2021

Le vocabulaire généalogique

En généalogie, comme dans beaucoup d'autres domaines, il y a un vocabulaire spécifique, des mots qui ne sont utilisés que dans ce domaine, ou qui ont une signification particulière dans ce contexte. 
À cela s'ajoute un grand nombre d'abréviations aussi bien à l'écrit qu'à l'oral.

Lire la suite...

lundi 9 août 2021

Faire une pause

Profiter du présent et de ses proches 

L'été et les vacances sont l'occasion de voir ses proches, de profiter de la famille que l'on n'a pas beaucoup pu voir cette année. Pour cela il faut peut-être mettre de côté ses loisirs et consacrer moins de temps à la généalogie. Et si on faisait une pause ? Après tout, il ne s'agit que d'un loisir et vous n'avez aucune date butoir pour terminer vos travaux. Vous pouvez donc très simplement laisser de côté vos recherches pendant quelques temps pour mieux profiter de l'instant présent et de votre famille présente avec vous plutôt que celle que vous retrouvez dans les registres anciens.


 

Lire la suite...

lundi 26 juillet 2021

La presse ancien en généalogie

Bref historique de la presse 

C'est au 17e siècle, après le développement de l'imprimerie, que la presse est apparue. Mais elle a pris son essor au 19e siècle, avec l'apparition des presses rotatives, qui permettent d'imprimer plus vite, en plus grande quantité et moins cher.
De nombreux titres de presse apparaissent alors, tant au niveau local qu’au niveau national. C'est l'âge d'or de la presse écrite qui durera jusqu'au milieu du 20e siècle, et l'apparition de nouveaux moyens de communication et de diffusion de l'information.


 

Lire la suite...

lundi 12 juillet 2021

Des ancêtres nobles ?

Aux origines de la généalogie   

Jusqu'au 20e siècle, la pratique de la généalogie était réservée aux milieux aisés : la noblesse, puis la haute bourgeoisie qui cherchait également à s'intégrer à la noblesse. On cherchait alors à prouver que l'on descendait d’ancêtres illustres, dont la gloire et l’honneur retombaient sur soi.
En 1666, pour lutter contre les abus de ceux qui se déclaraient nobles sans l’être, Louis XIV a même ordonné une grande enquête sur la noblesse, exigeant que tous ceux qui se disaient nobles prouvent qu’ils l’étaient.
En effet, comme les nobles ne payaient pas d’impôts, certains riches bourgeois se faisaient passer pour des nobles pour échapper au fisc.

Lire la suite...

lundi 28 juin 2021

L'indexation, travailler pour les futurs généalogistes

L’indexation collaborative est une pratique qui consiste à annoter des registres, afin de pouvoir les consulter par la suite plus rapidement, et retrouver une information précise, et d'identifier une personne.

C'est grâce à ce travail d'indexation que l'on peut par exemple retrouver en quelques clics un acte d'état civil à partir d'un moteur de recherche, en entrant le nom et le prénom de la personne que l'on cherche. Pour que cela soit possible, il y a des personnes qui ont consulté les registres avant nous, et qui ont noté ce qu'elle disait sur les actes. et ce travail ne se limite pas aux actes d'état civil : on indexe principalement des bases de personnes, en notant leur nom et leur prénom mais également parfois leur date et leur lieu de naissance, leur métier, leurs parents ; il n'est pas exclu d'envisager l'indexation d'autres fonds spécifiques.

Cette pratique n'est d'ailleurs pas réservée à la généalogie : elle est très utilisée en histoire sociale pour pouvoir mieux connaître un corpus de personnes, établir des statistiques, et mieux connaître une catégorie de personnes.
 

Lire la suite...

lundi 21 juin 2021

Partager sa généalogie avec ses proches : créer un jeu de 7 familles

Les vacances approchent, elles vont être l'occasion de revoir la famille. Vous avez peut-être envie de faire-part à vos proches de vos découvertes généalogiques, mais ceux-ci ne sont pas très réceptifs. Nous vous proposons de confectionner un jeu de 7 familles à partir de votre généalogie, pour rendre la découverte plus attractive à vos proches, particulièrement les plus jeunes.

Lire la suite...

lundi 14 juin 2021

Décrire les liens de parenté en généalogie

La généalogie, c'est rechercher les liens de parenté entre les personnes que l'on place dans son arbre.

Lire la suite...

mardi 1 juin 2021

Juin, le mois de la généalogie

 

début du mois de la généalogie



Profitez de toutes nos offres !
C'est l'occasion de profiter d'offres exceptionnelles tout le long du mois de Juin 
pour améliorer votre confort de travail et en apprendre plus sur la généalogie !
 

Lire la suite...

vendredi 11 septembre 2020

Généalogie et religion

En France, depuis plus de deux siècles, l’Etat-Civil est laïcisé et tenu dans les mairies par les officiers d’Etat-Civil. Quelle que soit la religion d’une personne, vous pouvez retrouver ses actes de naissance, mariage et décès, enregistrés en mairie et conservés ensuite aux archives départementales. Avant la Révolution, et le décret du 20 septembre 1792 publié par l’Assemblée Constituante à la veille de sa dissolution, cette tâche était confiée aux desservants de chaque culte. Ces mesures, demandées par le roi pour contrôler qu’il n’y ait pas d’union entre parents trop proches, et que les conjoints ne soient pas trop jeunes au mariage, étaient donc appliquées par les curés catholiques, les pasteurs protestants et les rabbins juifs.

Lire la suite...

- page 2 de 8 -